Non-reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour cause de mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols survenus du 1er janvier au 31 décembre 2019 :

 

Pour être reconnue en état de catastrophe naturelle pour ce phénomène, il faut d’une part la présence sur le territoire de la commune de sols sensibles aux mouvements de terrains et, d’autre part, un facteur déclenchant (c’est-à-dire une sécheresse anormale).

 

Or, s’il est avéré que la présence de sols sensibles à l’aléa sécheresse et réhydratation touche 79,22 % du territoire de la commune, le caractère anormal de la sécheresse n’est pas démontré pour aucune des périodes étudiées sur le territoire de la commune au regard des données recueillies par Météo-France. La commune d’Autouillet n’est pas reconnue en état de catastrophe naturelle.